Contact

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Filtering by Tag: défenses immunitaires

Immunité : préparez vos défenses pour l'hiver

Karen

Santé en hiver
Santé en hiver

Les 5 fondamentaux pour votre immunité.

Stratégie #1 : Mangez selon votre groupe sanguin

Votre groupe sanguin est une clé qui peut ouvrir de nombreuses portes de votre santé et que vous ne soupçonnez peut-être pas … sauf si vous me suivez depuis un moment.

La science de la signification biologique de votre groupe sanguin existe et se développe de plus en plus.

Pour ce qui est de votre système immunitaire le docteur Peter D’Adamo le résume ainsi :

« Les groupes sanguins ABO sont une clé importante pour le système immunitaire du corps. Il contrôle l’influence des virus, des bactéries, des infections, des produits chimiques, du stress et tout l’assortiment d’envahisseurs et de conditions capables de causer une maladie et d’affaiblir l’immunité. A travers ses antigènes uniques il accomplit ceci en étant une sorte de gardien du portail biologique. »

Ce que mes clients observent pour eux-mêmes et ce que je constate depuis plus de 20 ans,  illustre bien ceci : ils ont moins de rhumes, grippes, et infections en tous genres et les allergies sont aussi affectées.

« Cet hiver je suis passée à côté de tous les rhumes et autres gastro que je côtoyais par mon travail. » Carmen

« Pour la première fois cette année je n'ai pas pris de médicaments pour mes allergies printanières. » Miranda

Vous enlèverez un stress important à votre organisme.

Mon livre peut-être votre première étape: "Mangez mieux selon votre groupe sanguin" aux Editions de l'Homme.

Stratégie #2 Diminuez votre stress et renforcez vos surrénales

S’il est un phénomène à l’origine de 85% des raisons pour lesquelles on va chez le médecin, c’est bien le stress.

Le cortisol, l’hormone principale du stress a un rôle modulateur de certains acteurs du système immunitaire.

Si votre cortisol est élevé (sous stress) les lymphocytes peuvent baisser voir presque disparaître d’après le docteur James Wilson spécialiste de la fatigue des surrénales.

Il dit aussi que les lymphocytes peuvent être en excès en situation de grande fatigue des surrénales.

Diminuez les stress dans votre vie en réduisant vos « obligations » superflues et remontez vos surrénales si elles sont fatiguées.

Pour diminuer votre réponse au stress prenez déjà du Cortiguard ou Catechol associé à de la vitamine C, un complexe de vitamines B et du magnésium,  les 4 ensemble pour avoir un résultat.

Ces nutriments vous permettront aussi de rééquilibrer vos surrénales qu’elles soient dans un état de stress ou fatiguées par lui.

Stratégie #3 Réduisez le sucre et les glucides

…pas seulement la cuillère de sucre que vous rajoutez à vos boissons ou les desserts qui vous tentent, mais aussi les aliments qui se transforment en glucose. Cela comprend les céréales sous forme de pâtes, riz, gâteau, biscuits, le millet, le sarrasin, le quinoa etc.

Le sucre sous forme de glucose diminue en quelques heures les performances de votre système immunitaire.

Le chercheur Linus Pauling, double prix Nobel, appelé père de la vitamine C, a étudié son effet anti viral et sa capacité à nous sortir d’un rhume banal avant qu’il ne s’installe et nous affecte pendant 10 jours ou plus.

Il a aussi montré qu’en présence de glucose la capacité des lymphocytes à détruire les virus et les bactéries, est diminuée de 75%.

Le mécanisme est en lien avec la vitamine C : le glucose et la vitamine C sont des molécules très semblables et en présence des deux, les lymphocytes peuvent par erreur intégrer le glucose, ce qui diminue la présence de vitamine C à l’intérieur des cellules.

Ceci réduit leur capacité à combattre les virus à cause du manque de vitamine C qui a été remplacé par le sucre.

S’il y a autant de rhumes, grippes et gastros au moment des fêtes de fin d’année et juste après c’est en grande partie à cause de la quantité de sucre sous forme de chocolats, desserts, boissons alcoolisées qui sont consommées à ce moment là.

Allez-y doucement tout en renforçant vos défenses par ailleurs.

Stratégie #4 Développez votre immunité intestinale

Là aussi les antigènes de votre groupe sanguin jouent un rôle pour favoriser une bonne flore intestinale.

Votre groupe sanguin a son mot à dire dans la composition de votre flore.

80% de vos défenses sont dans vos intestins et pour de multiples raisons elle peut être compromise :

  • La présence de lectines (celles que vous devez évitez sont déterminées par votre groupe sanguin) dans votre alimentation qui favorise inflammation et perméabilité intestinale. Pour les éviter mangez selon votre groupe sanguin.
  • Une flore qui n’est pas optimale par la prise d’antibiotiques (pas forcément fréquentes), la pilule, certains médicaments, une opération chirurgicale, le stress, trop de sucres/glucides.
  • L’absence de fibres qui favorisent une bonne flore
  • La présence d’autres organismes qui compromettent la bonne flore : parasites, bactéries, levures, champignons
  • Manger trop de salades, d’aliments froids ou de boissons glacées dès les belles journées d’automne et en hiver, périodes où le corps a besoin de plus de chaleur pour activer ou maintenir le « feu digestif ».

Alimentez votre flore avec le Polyflora O, A, B ou AB qui vous convient.

Stratégie #5Retour aux basiques: vitamines A et D

La vitamine A a une place de premier choix dans la fonction immunitaire. Nos muqueuses sont protégées par cette vitamine et elle stimule différents mécanismes par lesquels le système immunitaire nous protège.

Le rôle de la vitamine D3 pour améliorer le système immunitaire n’est plus à démontrer.

Vous pourrez lire plus sur les vitamines A et D sur mon blog, où les trouver et comment les consommer.

La vitamine A ne se trouve que dans les produits animaux tels que beurre, et foies animaux (y compris foie de morue). Notre capacité à convertir le béta-carotène en vitamine A n’est pas très efficace.

Pour la vitamine D mieux vaut la prendre en complément alimentaire en cette saison et sous nos latitudes où le soleil ne nous permet plus de la fabriquer parce qu’il est trop bas sur l’horizon.

Avec le Phyto D 2000 vous aurez en bonus de la vitamine K2 qui œuvre de concert avec la vitamine A et D. Vous verrez comment dans les articles ci-dessous.

Comme j’ai déjà écrit beaucoup d’articles sur ces vitamines je vous renvoi vers d'autres articles :

Retour aux nbases, les grands oublies de la nutrition

Augmentez vos défenses pour l'hiver

Vous en trouverez d’autres aussi.

Vous pouvez développer votre système immunitaire pour qu’il soitassez fort par lui-même pour combattre les microbes avant même que des symptômes de rhume, grippe ou gastro se manifestent. 

Avant même le premier éternuement.

Vous n’aurez même pas besoin de sortir votre arsenal de plantes, huiles essentielles ou homéopathie pour y remédier. Parlons-en au printemps prochain !

Augmentez vos défenses pour l'hiver, partie 2

Karen

Evitez le stress et le sucre ! Ils sont tous les 2 très présents dans nos vies aujourd’hui et peuvent affecter parfois instantanément vos défenses. Le stress peut apporter du piquant à la vie comme disait Hans Selye « le père de la recherche sur le stress ». C’est la non adaptation au stress qui affecte votre santé.

Un des meilleurs moyens de se protéger est d’être conscient des effets du stress sur votre corps et de mettre en place des stratégies pour vous prémunir. Si vous savez qu’un événement stressant va se présenter dans votre vie comme un déménagement, un mariage, un divorce, un changement de travail, prenez les devants.

Si vous êtes en plein stress (certaines personnes sont dans un état de stress quasi permanent par leur mode de fonctionnement naturel), prenez conscience de votre état et faites quelque chose.

Il existe des nutriments qui protègent vos surrénales, les glandes directement affectées par le stress et dont le dysfonctionnement est à l’origine des multiples manifestations physiques du stress et notamment la diminution de votre immunité.

Voici les plus fondamentaux : vitamine C, magnésium et les plantes adaptogènes telles que le Ginseng sibérien, l’Ashwaghanda et le Rhodiola. Ces dernières permettent au corps de s’adapter au stress. Elles réorganisent la production d’hormones du stress dans le sens nécessité par le corps : augmenter le cortisol s’il est bas comme dans les cas de fatigue ou d’épuisement, diminuer le cortisol si le corps est en plein événement stressant.

Ces deux situations de fatigue des surrénales (avec trop peu de production de cortisol) ou de stress (excès de production de cortisol) ont un impact négatif sur un fonctionnement performant du système immunitaire.

Le sucre, que certains appellent « l’ennemi numéro un » peut diminuer votre réponse immunitaire très rapidement en l’espace de minutes, en ralentissant la réactivité de vos neutrophiles (une catégorie de globules blancs) devant un assaut bactérien.

Le job de ces globules blancs est d’ingérer (phagocytose) les microbes pour les rendre inactifs.

Une étude a montré que cette réponse immunitaire était diminuée après la prise de glucose, de fructose, de sucrose, de miel et de jus d’orange.

Limitez votre ingestion de sucre, même celui apporté par les fruits. Ils contiennent certes des nutriments bénéfiques mais aussi du sucre !

Mangez du bouillon tout l'hiver!

Cette décoction d’os et de plantes recèle des substances qu’on pourrait qualifier de magiques pour la santé.

Vous pouvez lire mes 2 autres articles sur le bouillon ici :

http://nutritionk21.com/blog/la-magie-du-bouillon/ http://nutritionk21.com/blog/bouillon-de-sante/

Le bouillon d’os contient de la carnosine et de la glutamine, deux acides aminés qui renforcent le système immunitaire.

Le cartilage des os présents dans votre bouillon «semble capable de stimuler presque chaque type de lymphocyte à monter une forte défense contre des microbes indésirables». (Sally Fallon, Nourishing Broth)

On a montré que la gélatine dans le bouillon stimule la phagocytose, le processus par lequel les globules blancs encerclent un microbe pour le manger et ainsi le rendre inoffensif pour l’hôte.

Certaines composantes du bouillon apportent des substances que la muqueuse intestinale va utiliser pour exercer son effet immunitaire. Il est dit que 80% de nos défenses sont situées dans les intestins. Le bouillon contribue à entretenir cette fonction essentielle.

Onion-Astralagus-AnisEtoilé-Ail

Onion-Astralagus-AnisEtoilé-Ail

Racine d'astragalus, onion, anis étoilé, ail

Les minéraux. Le bouillon d’os préparé avec du vinaigre (ou du vin) est riche en minéraux ayant un rôle fondamental dans l’immunité : magnésium, soufre et éléments traces.

Avant de vous donner la recette du bouillon d’os, je voudrais mentionner une racine que j’affectionne beaucoup depuis peu: la racine d’astragalus. Je connaissais son utilisation plus particulièrement pour le cancer et plutôt en capsules !

Depuis les formations que je suis avec Rosalee de la Forêt, j’ai appris qu’on pouvait tout simplement l’ajouter au bouillon d’os pour en extraire tous les bienfaits sur notre immunité. Elle est ce que l’on appelle immunomodulatoire.

C’est une plante nutritive que l’on peut utiliser régulièrement et généreusement. Elle exerce son action à la longue. Pour cette raison il est recommandé de l’utiliser très régulièrement si vous voulez avoir une réelle action sur vos défenses pour cet hiver.

A chaque fois que vous faites votre bouillon, une ou deux fois par semaine ajoutez de la racine d’astragalus.

Recette de bouillon

  • Os de veau, bœuf, poulet (demander les pattes de poulet et inclure des os avec cartilage)

  • Vinaigre de cidre, 1 à 2 cu à Soupe pour extraire les minéraux

  • Légumes de votre choix pour le goût : oignon, ail, carotte, branche de céleri

  • Herbes de votre choix : thym, laurier, romarin

  • Epices de votre choix : grains de poivre, anis étoilé* (un seul)

  • Gingembre frais

  • Racine d’astragalus, une bonne poignée pour 2 litres d’eau

Mettre les os dans votre marmite. Couvrir d’eau froide et ajouter le vinaigre. Mettre à feu moyen et laisser arriver à ébullition doucement. Ecumez plusieurs fois.

Ajouter le reste des ingrédients et laisser cuire pendant au moins 6 heures et jusqu’à 12 ou même 24 heures !

Vérifiez de temps en temps que les os sont recouverts d’eau.

Passer et buvez.

Ce bouillon se conserve au réfrigérateur pendant 5 jours. Il se congèle bien aussi. Buvez entre 1 et 3 bols par jour.

*Note : L’anis étoilé est un antimicrobien qui combat les virus, les bactéries et les champignons. En laboratoire on a montré que cette belle épice exerçait une activité contre le virus Epstein Barr, l’hépatite B, l’herpès simplex 1 et même le HIV.

Retrouvez les parties 1 et 3

Partie 1  | Partie 2  | Partie 3

Augmentez vos défenses pour l'hiver, partie 1

Karen

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire dans votre cuisine pour augmenter votre capacité à vous défendre contre les nombreux microbes qui vous entourent. Ce n’est pas le microbe qui est en cause c’est votre système de défense qui n’arrive pas à en venir à bout.

Voici parmi mes préférées, les stratégies nutritionnelles que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui pour passer comme une fleur à travers les nuages de microbes qui vous entourent.

La vitamine D3

SoleilVitamineD

SoleilVitamineD

Comme le dit l’une de mes herboristes préférées, Rosalee de la Forêt, la vitamine D est comme le chien de garde du système immunitaire. D’après les études qui affluent chaque jour sur cette vitamine on pourrait même dire : chien de garde féroce tant la vitamine D (en quantité suffisante) joue un rôle important et fondamental dans nos défenses.

J’ai beaucoup écrit sur cette vitamine. Elle a été le sujet de ma toute première newsletter en juillet 2009. Il y en eu d’autres depuis sur la vitamine du soleil.

Elle a un rôle essentiel dans vos défenses à condition d’en avoir suffisamment dans le sang. Les quantités recommandées par les autorités médicales ou gouvernementales en France sont bien inférieures à ce que préconisent les scientifiques, c’est à dire ceux qui savent vraiment.

Je préfère suivre ces derniers parce que les premiers sont très en retard dans ce domaine. C’est comme ça pour le moment.

Allez au laboratoire le plus proche de chez vous et faites faire un dosage de votre vitamine D3. Les normes proposées sont trop basses pour avoir tous les bénéfices de la vitamine D3. La protection contre le cancer devient très intéressante à partir de 75 ng /ml.

« Ces niveaux de vitamine D sont naturels et totalement dépourvus d’effets secondaires » nous dit Julien Venesson dans son excellent dossier Spécial Vitamine D pour la revue Alternatif Bien-Etre que je vous recommande vivement.

Veillez à avoir des niveaux entre 50 et 80 ng/ml. C’est dans cette fourchette que votre système immunitaire sera à même de contribuer à vous protéger contre les maladies liées à l’hiver et d’autres affections plus sérieuses comme la sclérose en plaques et de nombreux cancers.

Combien en prendre ? Dans nos latitudes il est pratiquement indispensable de se supplémenter en vitamine D en hiver même si vous avez passé votre été au soleil et que vous avez (analyses à l’appui) fait des réserves.

Ces réserves s’amenuisent avec le temps… gris de l’hiver. Dans ma boutique en ligne vous avez le Phyto D 2000 qui en plus de contenir 2000 UI par capsule, contient également du strontium et de la vitamine K2 pour la bonne santé de vos dents et de vos os.

4000 UI par jour est une bonne quantité pour une personne pesant 60 kg.

Surveillez par des prises de sang régulières et vous connaîtrez ainsi les dosages qui vous maintiennent entre 40 et 80 ng/ml.

Foie de Morue

Foie de Morue

La vitamine A

Le grand oublié de la famille des vitamines de base. Je parle de vitamine A et non de béta-carotène qui théoriquement se transforme en vitamine A et pratiquement ne le fait pas si bien que ça.

Pour diverses raisons de santé, cette transformation peut être très médiocre et nous laisser dans un état de carence en vitamine A.

Elle est indispensable à la fabrication des anticorps et à d’autres aspects de l’immunité. Elle renforce les muqueuses du corps comme celles de la paroi intestinale et du système respiratoire nous protégeant ainsi contre les invasions. Les maladies virales diminuent encore nos réserves et peuvent ainsi créer un cercle vicieux de déficience en vitamine A si déjà au départ elle était faible.

La vitamine A est connue pour son effet protecteur contre les maladies virales.

Comment l’obtenir ? Le foie animal en est riche : veau, bœuf, agneau, poulet, canard et oie. Le foie de morue, auquel on ne pense que rarement, contient plus de vitamine A que le foie de poulet, soit 14000UI par 100g.

Incorporez du foie de morue, le foie gras de la mer, dans votre alimentation hebdomadaire. Ajoutez du jus de citron, un peu de sel et régalez-vous en sachant que vous vous faites du bien.

80% de votre immunité est dans vos intestins

Le saviez-vous ? Et un moyen efficace pour faire en sorte que cette fonction puisse s’exercer pleinement est de veiller à avoir une flore intestinale en bon état de fonctionnement.

Voici quelques unes des fonctions des probiotiques liées à l’immunité :

  • la prévention de l'adhésion de microorganismes indésirables

  • la production d' une large gamme de composés antibactériens et antifongiques

  • l'amélioration de la résistance à certaines bactéries, telles que l'E. coli, la salmonelle et l'hélicobacter pylori

Et elles…

  • améliorent le fonctionnement anti-viral de notre système immunitaire

  • augmentent l'activité des cellules NK (Natural Killer Cells)

  • augmentent les IgA sécrétoires (S-IgA)

  • produisent de l'oxyde nitrique

  • modulent la réponse immunitaire cellulaire

  • activent le système réticulo-endothélial

  • favorisent une production plus équilibrée de cytokines

  • favorisent la résistance contre certains processus auto-immuns

  • diminuent les réponses immunitaires de type IgE

  • améliorent la réponse du système immunitaire aux vaccins

  • soutiennent le corps lorsqu'il y a diminution des globules blancs suite aux radiations

Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article au complet ici  sur les probiotiques. Récemment une étude finlandaise a confirmé ce que le docteur Peter D’Adamo nous dit depuis 20 ans : la composition de notre flore intestinale est influencée par notre groupe sanguin. Voici l'article sur cette étude.

C’est pour cela que le docteur D’Adamo a formulé une préparation de probiotiques par groupe sanguin. Vous pouvez voir la gamme des 4 probiotiques Polyflora ici.

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour le deuxième partie de « Augmentez vos Défenses pour l’Hiver »

Retrouvez les parties 2 et 3

Partie 1  | Partie 2  | Partie 3