Contact

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Filtering by Tag: D'Adamo

Réponse aux critiques du Régime Groupes Sanguins

Karen

Je voudrais faire un point à propos de certaines critiques sur le Régime Groupes Sanguins.

Il s’agit de critiques parues sur internet sur différents sites et plus récemment dans un journal sur la santé alternative diffusée par abonnement. Je préfère ne pas citer de noms. Le but est de clarifier les choses.

Ces critiques m’étonnent d’autant plus qu’elles proviennent souvent de personnes ou de journaux qui se présentent comme des scientifiques.

Dans un article écrit par une naturopathe française dans le journal en question, il y a de nombreuses erreurs et un ton dérogatoire vis à vis du Dr Peter D’Adamo qui ne rend pas service à son argumentation. Ce médecin a fait un travail qui va bien au delà du régime groupe sanguin en qualité de chercheur, enseignant et professeur de l’Université de Bridgeport, CT, USA.

Read More

Groupes Sanguins : réponses aux critiques

Karen

"Les régimes groupes sanguins ne marchent pas", "Pas de science derrière les régimes groupes sanguins" crient les gros titres sur des sites médiatiques tels que Reuteurs et NewsMax, qui rapportent les résultats d'une étude publiée dans la dernière édition de l'American Journal of Clinical Nutrition (AJCN) Maintenant, vous allez peut-être penser qu'un article scientifique qui peut générer ce type de gros titre aurait pris les devants pour faire ce qu'il est habituel de faire pour assujettir une théorie à la rigueur des investigations scientifiques: tester la théorie sur le plan clinique, de préférence par une sorte d'étude randomisée, contrôlée sur un nombre significatif de sujets tests. En fait les chercheurs de l'AJCN n'ont rien fait de la sorte; ils sont simplement allés dans PubMed (la base de données médicale en ligne) et ont recherché des études antérieures ayant été publiées sur les régimes groups sanguins.

Il n'est pas surprenant qu'ils n'aient rien trouvé. S'ils m'avaient contacté avant cette étude ils se seraient épargné beaucoup de travail en plus. J'ai cherché en long et en large et je n'en ai jamais trouvé. Cette théorie est vraiment si originale que ça.

Depuis que je me suis intéressé aux groupes sanguins il y a 30 ans, j'ai collecté, archivé et rangé par catégorie, pratiquement chaque étude scientifique sur les groupes sanguins (en excluant le très grand nombre d'articles qui traitent seulement des transfusions) jusqu'au début du vingtième siècle. Je possède également de nombreux articles dans des langues autres que l'anglais que j'ai fait traduire. Enfin, ma collection comprend un grand nombre d'articles écrits dans les années 1940-1966, bien longtemps avant que les articles médicaux aient commencé à être indexés électroniquement. Je suis complètement d'accord avec les chercheurs qu'il n'y a en effet pas un seul article de valeur dans cette période faisant le lien entre le groupe sanguin d'une personne et son régime alimentaire.  Ce n'est pas une grande nouvelle pour moi d'entendre qu'il y a un manque d'études publiées sur le sujet de suivre un régime selon son groupe sanguin : j'ai œuvré dans ce sens depuis plus de vingt ans. Ces auteurs n'ont fait que conclure comme je l'ai fait il y a de nombreuses années qu'il y a un manque de recherche direct sur le sujet.

Mais voici où commence la malhonnêteté.

Il y a une grande différence entre une absence d'évidence et l'évidence de l'absence. Il y a de la science de qualité derrière les régimes groupes sanguins, de même qu'il y avait de la science de qualité derrière les calculs mathématiques d'Einstein qui ont mené à la théorie de la Relativité. Cependant la théorie d'Einstein pour se produire a requis des conditions très spécifiques et particulières (des éclipses solaires à un certain moment et dans une certaine partie du monde) avant qu'elle puisse être assujettie à des tests et à sa confirmation.

Comme les maths d'Einstein, les preuves théoriques et empiriques derrière les régimes groupes sanguins sont tout à fait bonnes. Passez du temps à lire mes livres ou ce blog et vous comprendrez. Le système ABO a une influence significative sur le tractus digestif depuis les niveaux d'acide dans l'estomac jusqu'aux enzymes intestinales et aux différents types de bactéries qui sévissent à l'intérieur de nous. Une grande partie de la réactivité immunologique de nombreux aliments varie en fonction du groupe sanguin.

Le lien entre groupes sanguins et lectines alimentaires a été universellement critiqué, sauf par certains scientifiques accomplis connaissant les lectines, qui de toute évidence en savent plus sur la question. Particulièrement vicieux ont été les adeptes du régime paléolithique qui ont comme par hasard redécouvert la connexion avec les lectines lorsqu'il est devenu évident qu'elle pouvait être utilisée pour justifier leur vision du monde céréalo-phobique. Pratiquement chaque sceptique avec qui j'ai discuté de cette théorie, ignorait complètement ces faits, malgré la notion que presque toutes les études d'origine peuvent être vues sur PubMed (sauf  celles datant d'avant 1966).

Le pur produit de l'imagination que tout en médecine moderne est basé sur de fortes preuves est simplement ça - un pur produit de l'imagination. Par exemple, de nombreux agents médicaux sont souvent utilisés 'hors indication' pour des utilisations autres que celles pour lesquelles ils ont été prévus dans l'étude d'origine - même s'il leur manque le haut degré de rigueur scientifique réservé aux produits pharmaceutiques. [1] La plupart des médicaments à base de plantes, dont nombre sont utilisés depuis l'antiquité avec succès et qui sont la base de médicaments modernes, sont aussi basés sur peu de preuves en science moderne. A peu près 30% des médicaments prescrits aux enfants n'ont jamais été testés sur les enfants. Nous continuons à vivre et travailler dans un monde d'insécurité pour ce qui est de la connaissance.  C'est pour les mêmes raisons que vous ne voyez pas d'études sur les groupes sanguins et la nutrition : peu d'intérêt institutionnel et encore moins d'argent disponible.

Les études longues sur l'alimentation sont connues pour les difficultés qu'elles présentent. Les sujets devraient suivre un régime prescrit pendant une certaine période, peut-être toute une année, car toutes ces différences peuvent être plutôt mineures sur le court terme. D'autres sujets devraient suivre un régime de contrôle. Les deux groupes devraient comprendre un nombre raisonnable de sujets et comme nous parlons de comparer les résultats entre 4 groupes sanguins, on devrait prendre ce chiffre total de sujets et multiplier par quatre. Les sujets devraient être payés, constamment surveillés et leur alimentation préparée et fournie. Comme nous étudions un plan alimentaire complet, comparé à un seul aliment ou un seul médicament étudié , le coût de faire une étude de cette sorte serait énorme.

Alors ce qui est empiriquement évident utilisé sur une base quotidienne ("Docteur, 3 semaines de régime et mon psoriasis est en train de partir!"), devient un fatras incontrôlable, insoutenable, non renouvelable lorsqu'il est mis sous forme de ce qui est considéré comme la norme de référence scientifique ; c'est un paradigme qui convient mieux à une intervention impliquant un agent unique comme un médicament ou une procédure médicale.

Nous avons fait des sondages très simples (je ne prétends pas qu'ils soient scientifiques) qui montrent que, sur un nombre plutôt important de personnes ayant répondu aux questions, le degré de satisfaction après avoir suivi l'un des 4 régimes groupes sanguins se trouve aux alentours de 85% pour les 4 groupes sanguins. Ce qui a fait que cette observation est intéressante n'est pas tant le degré de satisfaction, susceptible de subjectivité, mais plutôt la constance de ce chiffre pour tous les groupes sanguins, surtout en prenant en compte le fait qu'ils suivent tous des régimes diamétralement opposés.

Les gros titres des journaux sont ils justes ? Les régimes ne marchent-ils pas ? Y-a-t-il une absence de science qui les soutient?

Non.

Un indice significatif que les choses tournent au vinaigre est quand le diététicien déclaré est sorti du placard pour la petite phrase attendue.

Comme prévu, l'insulte préférée ici est "régime à la mode" ce qui est une accusation ridicule étant donné que le livre principal sur les régimes groupes sanguins, 4 Groupes Sanguins 4 Régimes est en publication depuis près de 20 ans. Une publication à la mode qui dure depuis 20 ans. On ne peut que se demander pendant combien de temps quelque chose doit être présent avant qu'il ne soit plus à la mode. Maintenant, avec tout le respect que je lui dois, le diététicien moyen n'est pas en mesure de commenter les bases techniques des raisons pour lesquelles les groupes sanguins influencent la physiologie digestive. Désolé, mais il s'agit de glycomique  et de  glycobiologie avancée et de haut niveau et ils n'étudient pas ce genre de chose dans leurs programmes.

Sur une note plus positive, chacun des régimes spécifiques recommandés pour chacun des groupes sanguins, est en soi, un régime plutôt sain. En effet, quelque part dans la littérature nutritionnelle, il y a quelqu'un qui affirme que l'évidence scientifique confirme le bien-fondé de chacun de ces régimes pour tout le monde. Peut-être la seule revendication raisonnable est que les régimes groupes sanguins peuvent aider à prédire quel régime de santé, parmi tous ceux qui existent, est particulièrement bon pour vous.

Doit-on faire ce type d'étude ? Absolument. Mais malheureusement, de temps en temps  il se présente une théorie qui doit rester, au moins pendant un temps donné, une simple idée à l'état d'expérience ; une heuristique ; une règle générale utile pour ceux qui désirent l'essayer. Un peu comme le bouillon de poule pour un rhume de cerveau.

Est-ce que cette "absence de preuve" me dérange ? Pas vraiment. En fait j'ai évolué depuis mon obsession avec les groupes sanguins ABO il y a des années, tout en gardant un œil sur les nouveaux développements.

"La science", ainsi va le dicton,  "si vous n'êtes pas en train d'agacer les gens, c'est que vous la faites incorrectement."

Alors, je suppose que le Régime Groupe Sanguin est scientifique après tout.

Par le Docteur Peter D'Adamo

Traduction Karen Vago

Métabolisme: brûlez au lieu de stocker

Karen

Par le Dr Peter J. D'Adamo Si vous avez déjà conduit une voiture, vous savez qu'il y a deux compteurs sur votre tableau de bord que vous vérifiez régulièrement: le compteur de vitesse (j'espère) et la jauge de carburant.

Si vous ignorez ces informations, vous vous mettez en danger. Cependant le feedback que ces instruments de mesure vous donnent, vous aide à être un meilleur conducteur. Si votre compteur dit que vous faites un excès de vitesse vous ajustez votre vitesse. Si la jauge de carburant montre que vous êtes presqu'à sec, vous commencez à chercher une station essence.

Il y a plus de 30 000 gènes dans votre corps, cependant un seul a un petit nom. Il est connu sous AMPK (AMP-activated protein kinase, en français la protéine kinase activée par l'AMP (AMPK) et il est communément connu comme étant la 'jauge du carburant de la cellule.' L'AMPK est essential pour contrôler l'énergie dans la cellule (homéostasie) et régule un nombre important de fonctions cellulaires, y compris l'oxydation des acides gras dans le foie, la génération des cétones, la capacité à bloquer le cholestérol, la fabrication des triglycérides, la stimulation de l'oxydation des acides gras, le captage du glucose dans nos muscles et la modulation de la sécrétion d'insuline par le pancréas.

En bref, l'AMPK est un maître régulateur du métabolisme.

L'AMPK fait une grande partie de ceci en contrôlant un autre gène important appelé MTOR (voir mon article sur le tréhalose), qui régule les processus de nettoyage des cellules connu sous le nom d'autophagie. Lorsque MTOR est actif, la cellule a tendance à accumuler les protéines en surplus qui, comme dans une usine qui ne sort jamais ses poubelles, peut à la longue commencer à causer des problèmes. Presque toute la recherche sur les stratégies anti-âge, depuis la restriction calorique jusqu'à l'exercice physique, trouve son origine dans la capacité à stimuler l'autophagie.

L'AMPK est le gardien de prison de MTOR. Lorsque l'AMPK est élevé, MTOR est bas et la cellule devient beaucoup plus active métaboliquement. Des médicaments très courants comme la metformine (Glucophage) agissent en augmentant l'AMPK et ont une place de choix comme traitements de base pour la résistance à l'insuline et le diabète de type 2. Ceci nous ramène à l'anti-âge car il est bien connu que ces désordres accélèrent le processus du vieillissement ; en fait lorsqu'un chercheur veut étudier les effets du vieillissement accéléré, il travaille habituellement avec des diabétiques.

Ainsi, le fait de garder l'AMPK en pleine forme devrait être un tenant de la bonne santé.

L'AMPK peut être contrôlé par d'autres manières que les médicaments. Par exemple un régime faible en sucre simples et en lectines problématiques pour votre groupe sanguin, peut aider à moduler les récepteurs sur la surface des cellules qui déclenche l'AMPK. Plusieurs produits naturels ont été étudiés pour leurs effets sur l'AMPK. Ils incluent plusieurs plantes comme le Coptis chinensis de la médecine chinoise qui contient un alcaloïde, la berberine et le Coleus Forskolin.

A la clinique du Centre d'Excellence, nous utilisons des combinaisons de différentes plantes qui activent l'AMPK pour venir en aide à nos patients résistant à l'insuline et en surpoids. Comme la plupart des formules que je prépare, lorsque je sens que nous avons la bonne combinaison et le bon dosage, je développe un produit unique qui nous évite de devoir faire les mélanges à chaque fois.

C'est pour cela que j'ai formulé El Dorado. C'est un parfait complément (une jauge de carburant sur laquelle vous pouvez compter) à votre alimentation personnalisée (le carburant). Dans les cas difficiles de métabolisme lent nous le combinons souvent avec le Glycosia et le Deflect (O, A, B, AB), car leurs effets sont synergiques : le Glycosia ajoute le bénéfice de bloquer un excès d'assimilation de glucides dans les intestins, alors que le Deflect aide à optimiser les choses au niveau des récepteurs en bloquant les lectines alimentaires indésirables.

Ce protocole prend un peu de temps pour agir. Il s'agit après tout de réhabilitation, pas de chirurgie. Cependant, nous trouvons qu'avec une utilisation continue nos patients montrent des niveaux beaucoup plus sains de sucre sanguin et un accroissement de la masse musculaire.  Ceci a pour conséquence une bien meilleure performance sportive.  Lorsque votre système est accordé, votre jauge de carburant cellulaire fait une lecture correcte et votre métabolisme aura tendance à rester dans une forme optimale.

A partir de là, nos patients ne prennent plus la formule.

Qu'est ce qui est mieux qu'une formule dont on n'a plus besoin ?

 

Dr Peter J. D'Adamo

Traduction Karen Vago

Votre groupe sanguin est primordial; savez-vous pourquoi?

Karen

Pensez-vous que votre groupe sanguin est seulement important en cas de transfusion sanguine? Repensez-y !

La recherche montre que votre groupe sanguin est un facteur génétique clé, qui influence de nombreux aspects de votre santé et de votre bien-être.

Vous avez probablement observé que certaines personnes ont tendance à perdre du poids plus facilement, alors que pour d'autres, leur poids est une bataille continuelle. Ou vous êtes-vous demandé pourquoi certaines personnes souffrent de maladies chroniques alors que d'autres restent en bonne santé et pleines de vitalité jusqu'à un âge avancé ? C'est très simple, la réponse est dans votre groupe sanguin.

La connaissance de votre groupe sanguin vous donne un outil important pour comprendre comment votre corps réagit aux aliments, connaître votre susceptibilité aux maladies, votre réaction naturelle au stress et tant d'autres choses encore. Une seule goutte de sang contient la marque de votre individualité biochimique qui est aussi unique que votre empreinte digitale.

Ci-dessous sont 5 aspects de votre groupe sanguin qui pourraient changer votre vie :

1. Votre groupe sanguin peut prédire votre susceptibilité envers certaines maladies

La recherche a trouvé que les individus d'un certain groupe sanguin pourraient être plus à risque d'avoir certaines maladies ; les études ont montré que les personnes du groupe 0 ont un moindre risque pour les maladies cardiovasculaires mais un plus grand risque de développer un ulcère de l'estomac. Les personnes de groupe sanguin A ont un plus grand risque pour des infections microbiennes, mais les femmes de groupe A ont une meilleure fertilité. D'autres recherches ont montré que les personnes de groupe AB et B ont un plus grand risque de développer le cancer du pancréas.

2. Les différents groupes sanguins réagissent différemment au stress

Les personnes de groupe A ont naturellement des niveaux plus élevés de l'hormone du stress appelé cortisol et elles en produisent plus en réponse à des situations stressantes. D'autre part les personnes de groupe 0 ont une réaction "de fuite ou de combat" au stress qui résulte en une production excessive d'adrénaline. Les 0 ont besoin de plus de temps pour se remettre du stress parce qu'il est plus difficile pour eux d'éliminer l'adrénaline de leur corps.

3. Vos antigènes de groupe sanguin ne sont pas seulement dans votre sang !

Ils sont partout dans votre corps, et particulièrement dans les surfaces qui interagissent avec l'environnement. Ceci inclus votre système digestif, depuis votre bouche jusqu'à votre gros intestin et aussi dans les voies nasales et les poumons. Parce que ces antigènes de votre groupe sanguin sont partout, ils influencent comment votre corps réagit aux aliments que vous mangez à travers plusieurs facteurs. Par exemple : les lectines dans certains aliments se lient à vos antigènes de groupe sanguin et crée une agglutination dans votre sang , résultant en des sensations de fatigue, des maux de tête, des problèmes digestifs, de peau et toute une variété d'autres soucis de santé.

4. Les bactéries dans vos intestins sont en rapport avec votre groupe sanguin

Des personnes ayant des groupes sanguins différents ont des bactéries différentes dans les intestins. En fait, certaines bactéries ont 50 000 fois plus de chance de se trouver dans les intestins d'un groupe sanguin plutôt qu'un autre. Ceci remonte à vos lointains ancêtres dont les intestins se sont développés pour s'adapter à un type de régime alimentaire ou un autre. Par exemple, le microbiome de certaines personnes s'est développé pour décomposer les glucides (hydrates de carbone) plus efficacement (groupe sanguin A). Les personnes à qui il manque cette capacité (groupe sanguin 0) ont tendance à stocker les glucides sous forme de graisse.

5. Une approche "taille-unique" en nutrition ne marche pas

Les modes passagères en alimentation vont et viennent, mais les faits sont clairs : tout le monde n'a pas les mêmes besoins nutritionnels de base. Nous connaissons tous quelqu'un qui est 100% végétarien et qui prospère avec ce régime, alors que d'autres ne jurent que par le régime Atkins (ou d'autres) qui réduisent beaucoup les glucides.

J'ai trouvé que vos besoins nutritionnels peuvent être déterminé par votre groupe sanguin. Regardez la liste d'aliments dans mon livre, 4 Groupes Sanguins 4 Régimes  ; ils sont un guide pour choisir les aliments qui vont vous permettre de perdre du poids, réduire l'inflammation, augmenter votre énergie et avoir une vie plus longue et en meilleure santé. Comme vous l'avez appris, votre groupe sanguin affecte plus que le résultat d'une transfusion sanguine - votre groupe sanguin est un facteur génétique qui joue de nombreux rôles dans le corps humain. En choisissant des aliments faibles en lectines, et non agglutinantes qui créent un environnement hospitalier pour votre "bonne" flore intestinale et des aliments qui vous aident à réduire vos risques vis à vis des maladies, vous prenez deux bons premiers pas  pour créer un programme nutritionnel individualisé juste pour vous.

Par le Doctor Peter D'Adamo     Traduit par Karen Vago

L'étude qui confirme les recherches de D'Adamo

Karen

Le docteur Peter J. D'Adamo a raison, et il est en avance de 20 ans sur son temps. C'est un rare précurseur. Voici traduit pour vous l'article paru en ligne dans une chaîne populaire d'informations par le câble, CNBC.  22 mai 2013.

Une étude présentée à la Session Scientifique de l'American Heart Association a trouvée qu'une alimentation riche en lectines, un carbohydrate qui se lie aux protéines, peut avoir des effets négatifs sur votre santé. Les lectines sont communément trouvées dans les légumineuses, les tomates et les légumes de la famille des solanacées. La recherche a trouvé que les lectines dans ces aliments "bons pour la santé" peuvent être liés à l'hypertension, au diabète et au choc septique.

Le docteur Peter J. D'Adamo, a traité des dangers des lectines dans son best seller du New York Times, 4 Groupes Sanguins 4 Régimes. Alors que l'étude confirme sa recherche concernant ces lectines potentiellement dangereuses, l'étude ne prend pas en considération les lectines et leur relation avec les groupes sanguins - un facteur important pour découvrir quelles lectines sont dangereuses pour les différentes personnes.

"Je suis très enthousiasmé par ces découvertes, car elles montrent le chemin vers un nouveau moyen pour comprendre la genèse des maladies artérielles," dit D'Adamo.

Mais ces nouvelles sont tout de même encourageantes ; l'étude montre qu'en limitant les aliments contenant ces lectines et en les remplaçant par des légumes à feuilles vertes , du poisson, des protéines peu grasses, de l'huile d'olive ou un extrait de pépin de raisin et un multi vitamine, la vaste majorité des sujets ont vu soit leur santé s'améliorer ou un renversement de la condition en 6 mois. Ces conseils sont similaires aux conseils individualisés que D'Adamo a donné dans son livre il y a 16 ans. Cependant dans son livre, D'Adamo a recommandé des aliments spécifiques faibles en lectines correspondant à chaque groupe sanguin pour atteindre un état de santé optimal.

D'Adamo continue ses recherches comme directeur du Center of Excellence in Generative Medicine à l'université de Bridgeport (UB) dans le Connecticut. Il est aussi Eminent Professeur de Sciences Cliniques à l'Ecole de Médecine Naturopathique de l'Université de Bridgeport. "Alors que ces découvertes sont importantes," dit D'Adamo, "elles ont seulement apporté des preuves supplémentaires pour les recommandations alimentaires que j'ai données il y a près de 20 ans".

'Lorsque j'ai divulgué cette information pour la première fois, elle a été presque universellement calomniée par la plupart des experts en nutrition, qui soutenaient que les lectines étaient soit détruites par la digestion ou la cuisson et ne passaient pas la barrière intestinale dans la circulation générale. Maintenant il est temps que la communauté de la nutrition se réveille et fasse les recommandations appropriées', conclut D'Adamo.

Le docteur D'Adamo est l'auteur de 20 livres sur la santé et la nutrition et il est un développeur prolifique de software. Actuellement il développe plusieurs outils de bioinformatique. Ses projets les plus connus et les plus répandus sont DataPunk, un accumulateur sémantique et designer de network pour la connaissance naturopathique ; QuodLibet, un outil analytique du cheminement moléculaire qui utilise la théorie des graphes et des algorithmes de networking sociaux ; et SWAMI, un programme qui élabore des protocoles uniques en leur genre pour les individus. En ce moment il est en train d'écrire un programme appelé HUNCH, qui permet aux cliniciens d'appliquer les principes sémiotiques pour représenter graphiquement des études de cas.

Ann Quasarano Traduction Karen Vago