Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Les oubliés de la nutrition: la vitamine A

Karen

Retrouvez la partie 1 ici. Les vitamines A et D ne se trouvent que dans les produits animaux. La vitamine K2 est également largement présente dans les produits animaux et aussi dans le natto, une forme de soja fermenté très prisé par les japonais.

Où  trouver la vitamine A ?

La vitamine A, encore appelée rétinol, est une vitamine à part entière. Ce n’est pas la même chose que le béta-carotène ou les caroténoïdes et pourtant il est couramment dit qu’il suffit de prendre du beta carotène qui se transforme en vitamine A.

Les deux ne sont pas interchangeables pour une raison souvent ignorée : la conversion de béta carotène en vitamine A est souvent faible due à de nombreux facteurs telles qu’une digestion perturbée, une thyroïde qui sous fonctionne, un diabète, ou l’absence de matière grasse prise en même temps que l’aliment riche en béta carotène en question. Le beurre sur les carottes a une raison d’être même pour les tous petits.

D’autre part il règne une grande confusion au sujet des aliments qui contiennent la vitamine A. Certains dressent des listes de légumes et de fruits soit disant riches en vitamine A. Cela n’existe pas. La vitamine A est seulement présente dans les produits animaux. Les végétaux n’en contiennent pas.

Ce qui rajoute à cette confusion, c’est le terme provitamine A donnée aux carotènes et qui laisse entendre qu’il suffit de manger des fruits et légumes pour avoir sa dose de vitamine A.

Les aliments riches en vitamine A sont : le beurre, les jaunes d’œufs, le foie et les abats, la crème et le lait et, c'est là est le point important… provenant d’animaux qui s’alimentent dans les champs et qui mangent de l’herbe et tout ce qui s’y trouve au passage.

vaches au champ

La bonne vieille huile de foie de morue fabriquée comme autrefois, non raffinée, de laquelle on n’a pas enlevé les vitamines pour les remettre après, est une excellente source de vitamines A et D qui fait de beaux enfants et des adultes solides jusqu’à un âge avancé d’après le docteur Weston A. Price dont je vous ai parlé dans la première partie.

Il a trouvé que les groupes de populations en excellente santé qu’il a visité dans les années 1930 avaient dans leur alimentation des doses de vitamine A (ainsi que les 2 autres activateurs D et K2) au moins 10 fois supérieures à celles présentes dans l’alimentation des américains de son époque.

Ce qui a fait beaucoup de tort à cette vitamine hautement vitale pour une santé optimale, est sa réputation d’être toxique. Il existe une véritable phobie autour de cette idée qui est en grande partie pure hypothèse. Cette potentielle toxicité de la vitamine A, qui fait que l’on dit aux femmes enceintes de l’éviter et de la remplacer par du béta carotène, ne survient qu’en cas de très fortes doses  données pendant de très longues périodes.

Ces doses très élevées sont aux alentours de 100 000 UI par jour pendant de longs mois et difficilement atteignables en consommant des aliments riches en vitamine A ou de l’huile de foie de morue.  Il faudrait manger 100g  foie de bœuf trois fois par jour pendant longtemps.

poules et coq dans un champComment obtenir cette vitamine A lipo soluble et qui fait partie du trio des activateurs de  nutriments si chers au docteur Weston Price, pionnier et innovateur dans les années 1930 ? Je vous rappelle qu’il fut nommé le premier directeur de la recherche de la prestigieuse American Dental Association.

Mangez du beurre. Pas n’importe lequel. Du beurre provenant d’animaux élevés à l’herbe. Il contient également les vitamines D et K2, les 2 autres « activateurs ».

Je vous rappelle que sans le trio A, D, K2 les minéraux ont du mal à pouvoir fonctionner. Pour « fixer » vos minéraux, vous avez besoin de ces activateurs.

Si l’herbe mangée par les vaches est celle du printemps, c’est à dire qu’elle pousse rapidement, le beurre contiendra davantage de vitamines A, D et K2. Une autre façon de reconnaître un beurre riche en ces nutriments est sa couleur : choisissez le bien jaune.

Le foie animal est une riche source de vitamine A ainsi que les œufs de poisson. Mangez-en régulièrement.

Le foie de morue en boite que l’on trouve si facilement en France est un régal servi avec un peu de jus de citron et quelques grains de sel sur du pain ou une craquotte ! L’huile dans laquelle il baigne, est la fameuse huile de foie de morue. Surtout ne la jetez pas. Elle est précieuse. J’en parlerai davantage la semaine prochaine dans la dernière partie de cette série.

Un autre aliment contenant de la vitamine A est l’œuf. Choisissez des œufs dont le jaune est très coloré et provenant de poules vivant dehors et mangeant vers de terre, et insectes. Les vraies poules ne sont pas végétariennes !

Les sources de loin les plus riches sont cependant le foie. Et le foie d’oie et de canard en font partie.

Il y aura une troisième et dernière partie sur les grands oubliés de la nutrition.

 

Partie 1  | Partie 2