Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Le sureau, champion contre les virus

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Le sureau, champion contre les virus

Karen

Le sureau (Sambucus nigra) me fascine depuis longtemps. Adolescente la gelée de sureau était ma préférée aux côtés de la confiture de cynorrhodons (le fruit de la rose).

J’ai fait la connaissance de ces délices en Suisse où mes parents venaient d’acquérir un chalet où nous passions toutes nos vacances.

Lorsque je repérai un sureau en fleurs ou en fruits j’étais heureuse. Puis j’ai appris son importance dans le folklore de nombreux pays ou peuples. Pour les gitans l’arbre est sacré, les celtes le vénéraient aussi.

Hippocrate le classait parmi ses « favoris ».

Au printemps et en été c’est très facile de le repérer : ses gracieuses inflorescences blanches ornent le paysage. Et si vous approchez votre nez vous aurez envie de les manger sur le champ.

A la fin de l’été les baies prennent une très profonde couleur rouge bleutée presque noire, comme sur ma photo.

Sureau-2bols-s.jpg

Fleurs, feuilles, baies, branches et racines sont toutes utilisables pour la santé mais ce sont les fleurs et les fruits qui ont la préférence.

Aujourd’hui je voudrais vous parler des baies.

Cet été j’ai fait pour la première fois du sirop avec le sureau qui pousse chez ma fille en Bretagne. Les branches ployaient sous le poids des ombelles de fruits comme pour s’approcher de nous pour offrir leur médecine.

Sureau-bol-s.jpg

Les bienfaits du sureau sont connus depuis très longtemps : on a trouvé des tas de pépins sur des sites archéologiques datant de plus de 10 000 ans.  L’Europe est son pays d’origine.

Quel est son secret? Le plus remarquable est son effet modulateur sur le système immunitaire.

Cela veut dire qu’il peut stimuler notre système immunitaire à mieux nous défendre (rhumes, grippes, herpès) ET calmer un système immunitaire qui se rebiffe contre nous à mauvais escient (allergies, maladies auto-immunes).

C’est son mode d’action original : avoir une action dans deux sens qui semblent opposés.

C’est la magie des plantes!

Pour la science tout a commencé lorsqu’un groupe de chercheurs en Israël a analysé les effets du sureau sur 2 groupes de personnes qui avaient la grippe.

L’un d’eux a reçu un extrait de sureau et l’autre un placébo. Dans le groupe « avec », 93,3 % des personnes ont ressenti une nette amélioration au bout de 2 jours et en 2-3 jours 90 % de ce groupe était remis de leurs symptômes.

Pour le groupe « sans » 91,3% des participants ont montré une amélioration au bout de 6 jours seulement et leur guérison était complète, au mieux, à partir de la sixième journée.

Comment fonctionne le sureau contre les virus ?

De deux façons :

  • D’une part il empêche la réplication des virus, c’est à dire leur capacité à se multiplier
  • D’autre part il incite le système immunitaire à produire plus de cytokines qui ont un rôle primordial pour influencer la réponse immunitaire.

Que contient le sureau ?

Il est exceptionnellement riche en antioxydants appartenant à une classe appelée anthocyanes. C’est le pigment bleu/noir du sureau qui indique leur présence.

Les anthocyanes du sureau peuvent protéger de manière significative les parois des vaisseaux sanguins.

Une étude récente datant de 2013 a montré que les fleurs et les fruits du sureau sont une source importante d’antioxydants et qu’ils « pourraient (les scientifiques sont toujours très prudents quant à leurs conclusions) avoir leur rôle dans la prévention de maladies engendrées par le stress oxydatif ».

C’est à dire presque toutes !

Une autre étude encore plus récente (mars 2017), a trouvé dans le sureau des substances appelées triterpénoïdes qui avaient un effet antiprolifératif, c’est à dire qui pourraient empêcher un cancer de se développer.

Herpès, HIV et zona sont autant de domaines de la santé pour lesquels les scientifiques s'intéressent au sureau. 

Les études sur cette jolie baie se sont multipliées dans le domaine de la grippe et des affections respiratoires supérieures et dans bien d’autres domaines.

Il a certainement encore beaucoup de secrets à nous révéler !

  Mon premier sirop

Mon premier sirop

Sirop de sureau à base de miel

Mesurez le volume de vos baies de sureau fraîches  et équeutées.

Mettez dans une casserole avec presque autant d’eau et amener à ébullition tout en les écrasant.

Laisser bouillonner pendant 20 minutes.

Passer à travers une étamine en essorant bien pour en extraire tous les bienfaits.

Mesurer le volume du jus obtenu et ajouter le même volume de miel.

Conserver au réfrigérateur.

Cette préparation se garde quelques mois au réfrigérateur et probablement pendant beaucoup plus longtemps.

Je dois cette recette à Rosalee de la Forêt, herboriste américaine.

Utilisation

En prévention, prendre une cuillère à soupe par jour.

Dès les premiers signes d’infection grippale ou de rhume prendre très souvent dans la journée, si vous voulez avoir un effet, toutes les heures si vous pouvez. Ca marche, je l’ai essayé.

Chaleureusement,

Karen Vago


Dossier Gratuit

Inscrivez-vous à ma newsletter Infos Santé et recevez mon dossier spécial, 7 pratiques quotidiennes pour relancer votre énergie.

Travailler ensemble

Voulez-vous de l'énergie en abondance et une bien meilleure santé? Découvrez comment nous pouvons travailler ensemble - pour vous.