Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Les graines noires - partie 1

Karen

Cléopatre, Nefertiti et Toutankhamon l’utilisaient pour leur santé ou leur beauté. Le prophète Mahomet disait que c’était un remède contre tout sauf la mort. La médecine ayurvédique l’inclut dans ses remèdes et la cuisine indienne en parsème sur ses pains naan.

Les pays de l’orient et du Moyen orient la tiennent en haute estime pour ses qualités médicinales.

Hippocrate et Avicenne la recommandait pour augmenter l’énergie. Voilà une utilisation qui me plait bien !!

Il s’agit de la nigelle encore appelée cumin noir soit Nigella Sativa de son nom latin.

Nigella seeds

Cette graine à la fois épice et remède (comme la plupart sinon toutes les épices) a des propriétés curatives telles, que les scientifiques en sont étonnés.

D’après le site greenmedinfo.com, qui référence les études scientifiques sur le pouvoir des plantes, depuis 1964 il y a eu 656 études publiées sur la nigelle.

Ces études confirment de nombreux effets traditionnellement attribués aux graines de cumin noir ou son huile. Et les recherches continuent.

Maladie d’Alzheimer, rhumatisme articulaire, syndrome métabolique, asthme, protecteur hépatique, ostéoporose, cancer, HIV, pollution, maladies de peau et beauté de la peau… voilà autant de raisons de s’intéresser à cette graine qui a fasciné l’Egypte ancienne.

Une graine biblique pour les temps modernes

Plusieurs études de ces deux dernières années montrent que la nigelle pourrait bien nous protéger contre les effets toxiques de notre environnement moderne.

Dans des modèles animaux les effets de plusieurs substances hautement toxiques telles que des insecticides, du plomb, des sous-produits de l’industrie et les particules émises par l’essence diesel, ont été étudié.

Habituellement en présence de ces substances toxiques les animaux présentaient des signes telles que baisse de fertilité, dommages causés au foie et aux reins, des lésions dans le cerveau ou encore une réduction significative des fonctions pulmonaires et cardiaques.

En présence de Nigella Sativa ces effets étaient soit fortement diminués soit complètement évités.

La substance ayant cette action puissante est le thymoquinone que l’on a, pour le moment, seulement détecté dans les graines de nigelle.

Nigella flower

Un autre fléau des temps modernes est la maladie d’Alzheimer. Elle pourrait bien être évitée et la nigelle pourrait faire partie de la panoplie de mesures à mettre en place.

Une étude à l’Université de Dhaka au Bangladesh, sur 40 volontaires a montré que le groupe (20 personnes) qui a pris pendant 9 semaines 2 capsules de 500mg de Nigelle Sativa avaient une amélioration significative de la mémoire, de l’attention et de la cognition.

Toujours très prudents (et probablement obligés de l’être) les chercheurs concluent à la nécessité d’autres études avec des groupes plus nombreux et sur une période plus longue avant de recommander la nigelle à des personnes qui ont déjà été diagnostiqué avec la maladie d’Alzheimer.

Pourquoi attendre ? Le seul risque avec la nigelle pourrait bien être une amélioration du fonctionnement cérébral ET de nombreux autres aspects de la santé que nous verrons dans la deuxième partie de cet article.

 

Lisez la partie 2 ici.