Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Le café : une tasse de stress

Karen

« La caféine est clairement addictive, complètement non règlementé et sa présence dans nos aliments et boissons est souvent cachée ! » Dr Jesse L Hanley.

Pour certains spécialistes cette boisson est une drogue (légale) et si vous ne pouvez pas vous en passer pour tenir jusqu’au soir, vous êtes peut-être déjà accro.

Nous sommes tous inégaux devant notre tolérance au café et certains d’entre vous avez déjà compris qu’en buvant du café, vous ne vous sentez pas bien : palpitations, nausées, nervosité, anxiété, réveils nocturnes…et vous n’en buvez pas ou rarement.

Pour d’autres, vous ne vous rendez pas compte que vos symptômes divers pourraient bien être exacerbés par la consommation de caféine et qu’elle est en train d’affecter sérieusement votre santé.

Que vous buviez une tasse de temps en temps, une tasse par jour ou six est très différent.

Il existe des milliers d’études scientifiques sur les effets de la caféine. D’après Stephen Cherniske, auteur de Caffeine Blues, « aucune n’a conclu que la caféine est bonne pour vous » !

Alors qu’en est-il des informations qui nous laissent entendre que le café donne de l’énergie, agit comme un remontant, améliore l’humeur et vous rend plus alerte ? Elles sont fausses dans la mesure où l’effet rebond après la consommation induit l’inverse de l’état recherché c’est à dire fatigue, anxiété, dépression et une diminution de l’acuité mentale.

homme d'affaires tenant une tasse de café, visiblement halluciné  et stressé

Le café, du stress dans une tasse ?

Comment fonctionne la caféine pour vous donner de l’énergie ? De la même manière qu’un événement stressant initie la réponse au stress dans le corps.

C’est la fameuse réaction de fuite ou de combat qui prépare le corps à se mettre en mouvement physiquement pour soit fuir une bête sauvage soit le combattre.

Le cœur bat plus fort, les poumons s’apprêtent à rendre l’oxygène plus disponible, davantage de sucre est libéré pour les besoins en énergie des muscles, la circulation est redirigée vers les muscles plutôt que vers le système digestif ou vers les extrémités.

Le fait de se dépenser physiquement tout de suite fait bon usage de toute cette préparation du corps à l’action. Aujourd’hui c’est très différent.

C’est pourtant exactement la même réaction qui se produisait chez nos ancêtres il y a des millions d’années lorsqu’ils devaient combattre ou fuir l’attaque d’une lionne. Aujourd’hui que ce soit le café ou votre patron qui vous énerve, vous n’avez nulle part où courir surtout si vous êtes dans une réunion avec votre comité de direction.

Il est difficile de dire, excusez-moi je vais faire un footing. Cela vous ferait le plus grand bien pourtant.

En ajoutant du café à une vie déjà bien stressante vous pouvez perdre votre sang froid bien plus tôt que si vous n’étiez pas sous l’emprise de ce breuvage.

En somme le café vous stress. Avez-vous besoin de ça en plus de tout le stress que vous avez déjà ?

Digestion et Foie

Le café peut aussi perturber votre digestion et causer gaz, ballonnements et fermentations.

La caféine doit être détoxiqué par le foie pour être éliminé de l’organisme seulement après qu’elle ait été absorbée par tous les tissus.

« La caféine est rapidement absorbée par chaque organe et tissu dans le corps et diffuse dans les fluides du corps y compris la salive, le sperme, le lait maternel, et le liquide amniotique…C’est seulement à ce moment que le foie commence son travail de diminution de cette toxine à problème et ce n’est pas facile », nous dit Stephen Cherniske.

Une des raisons pour lesquelles chacun réagit différemment au café, est que nous avons des capacités différentes à détoxiquer la caféine.

Et en plus dans le café il y a d’autres produits chimiques qui y sont naturellement présents et qui doivent être détoxiqués, sans parler des pesticides largement répandus sur les caféiers non biologiques.

Café et sommeil

Avec 2 tasses de café dans une journée, même si vous dormez, votre sommeil profond peut être perturbé. C’est celui pendant lequel vous vous régénérez physiquement et psychologiquement.

Ne pensez pas que si ne buvez plus de café après 15 heures, il n’aura pas cet effet sur vous parce que la recherche a montré le contraire. Quelque soit le moment de la journée que vous buvez du café, il peut affecter la qualité de votre sommeil.

Café et cerveau

Un mythe répandu est celui à propos du café et des performances face à un examen.

La croyance populaire est l’inverse de la réalité scientifique. On a montré que la quantité de caféine dans une seule tasse de café peut causer une diminution « dans la remémoration et le raisonnement ».

Stephen Cherniske nous dit que « la recherche a aussi trouvé que l’ingestion de caféine est associée à une moindre performance académique et une plus grand incidence de maladies psychosomatiques».

Le café et les femmes

Les femmes sont plus sensibles à la caféine que les hommes parce que leur foie a plus de mal à l’éliminer. De plus dans la période prémenstruelle la détoxication en est encore ralentie. La prise de la pilule contraceptive ralenti encore ce phénomène.

En période de ménopause la caféine peut réduire vos niveaux d’estrogène, de testostérone et de DHEA et ainsi diminuer votre libido, votre énergie et votre joie de vivre.

En âge de procréer ? La caféine est un facteur de risque dans les fausses couches, les difficultés à concevoir et peut affecter la santé de votre bébé : poids réduit à la naissance,

Autres effets du café

Le café pourrait bien contribuer à vos douleurs musculaires, perturber votre absorption de calcium, magnésium, fer et zinc et avoir un rôle dans les brulures de l’œsophage, les maladies cardiovasculaires, la fibromyalgie, la dépression et l’anxiété.

Quand vous allez boire votre expresso pour faire une coupure dans votre matinée et vous détendre, c’est précisément l’inverse qui peut se produire : vous êtes en train de vous stresser encore davantage. Prenez plutôt une capsule de magnésium avec un verre d’eau de source, parce qu’avec tout le café que vous avez déjà bu dans votre vie, il est fort possible que votre niveau de ce « minéral miracle » soit sévèrement déficient dans vos tissus.

Comment se déshabituer de cette drogue « légale » ?

Comme beaucoup de choses dans le domaine de l’alimentation, le café est une affaire personnelle.

Nous réagissons chacun différemment à son effet, nous éliminons plus ou rapidement la caféine et nous sommes plus ou moins accro

Toutefois c’est indéniablement une substance addictive et les recherches sont là pour en montrer les effets potentiels sur notre santé.

Pour ma part je bois du café par pur plaisir et très rarement. Je ne me sens pas particulièrement bien après et j’ai souvent remarqué (mais pas toujours) qu’il affecte la qualité de mon sommeil. Il a aussi tendance à me donner des nausées. Là aussi c’est irrégulier.

Observez-vous. Vivez sans café pour voir.

C’est peut-être plus facile à dire qu’à faire surtout si vous êtes accro et que sans caféine vous ne tenez pas la journée. Dans ce cas demandez-vous comment vous pouvez augmenter votre énergie autrement et naturellement. Je suis là pour ça !

En attendant vous pouvez soit arrêter le café du jour au lendemain soit le diminuer progressivement pour sortir en douceur de votre habitude.

En arrêtant brusquement vous pouvez avoir des symptômes de manque comme des maux de tête pendant quelques jours.

Une autre méthode consiste à remplacer une partie de votre café par de la chicorée et d’augmenter petit à petit sur 15 jours la part de chicorée pour finalement ne consommer que de la chicorée.

Vous pouvez aussi remplacer votre café progressivement par du thé vert qui contient certes de la caféine mais considérablement moins.

Avec mes clients, l’arrêt ou la diminution du café, s’accompagne d’un programme de détoxication et d’augmentation naturelle de leur énergie.