Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Le bouillon en toute simplicité

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Le bouillon en toute simplicité

Karen

Le bouillon est véritablement un élixir de santé ET de beauté.

Il est riche en collagène qui est la colle qui permet d’agglomérer les éléments de vos tissus  que sont la peau, les os, les articulations, le système digestif, les artères, les ligaments, les muscles…

Sans collagène votre peau perd son élasticité, vos muscles se dégradent, vos os se cassent, vos articulations s’étiolent, vos cheveux et vos ongles perdent leur structure.

Avec l’âge on perd la capacité à fabriquer du collagène à partir des acides aminés (composants des protéines), apportés par la nourriture.

Manger seulement le muscle des animaux, blancs de poulet ou de dinde, steaks à griller, vous donne beaucoup d’un certain acide aminé appelée méthionine.

Pris en excès sans équilibrer avec deux autres acides aminés, la glycine et la proline, présentes en grandes quantités dans le bouillon d’os, la méthionine peut entraîner un déséquilibre et d’autres problèmes de santé.

Ce n’est pas la consommation de viande, volailles qui est un problème. C’est avec quoi on les accompagne. Faites comme en Chine et d’autres pays asiatiques comme la Thaïlande et consommez du bouillon régulièrement.

Vous pouvez lire mes autres articles ici et connaître tout ce que contient un bouillon.

 

Aujourd’hui j’aimerai vous donner une « piqûre de rappel » (comme j’aime le faire aussi avec la vitamine D), et vous donner le mode d’emploi pour faire du bouillon d’os un rituel, une pratique régulière dans votre vie.

Comment vous procurer des os

Vous pouvez demander à votre boucher de vous donner (ou vendre comme c’est la coutume aux Etats Unis), des os.

Chez vous, vous pouvez conserver les os et carcasses de poulet, canard, pintade, faisan, la dinde de Noël, des côtelettes d’agneau, d’une côte de bœuf et les conserver au congélateur jusqu’à ce que vous en ayez assez pour remplir votre marmite.

Les parties qui vont fournir le plus de collagène sous forme de gélatine sont surtout  les pattes de poulet, les articulations de veau, et les pieds de veau.

La peau du poulet contient aussi une bonne quantité de collagène. Mettez-là dans le bouillon. Vous dégraisserez après avoir laissé le bouillon au réfrigérateur.

Vous savez que votre bouillon est riche en collagène, s’il gélifie au réfrigérateur et devient ferme.

Les extrémités des pilons de poulet sont des cartilages que vous pouvez soit manger (ça craque sous la dent) soit inclure dans votre bouillon.

Lorsque vous achetez des cuisses entières de poulet, surtout demandez à votre boucher de laisser le bout du pilon. J'ai remarqué que certains bouchers qui pensent vous faire plaisir, donnent un coup de hache pour l’enlever.

C’est une erreur pour ce dont nous parlons ici.

Les arêtes et têtes de poisson (non gras) se prêtent aussi à la fabrication du bouillon. Cuisez-les moins longtemps. Une heure suffit. Là aussi vous pouvez en demander à votre poissonnier.

C’est la base essentielle pour une soupe de poissons.

Le bouillon le plus simple et basique

Rassembler les os (avec du cartilage) et la peau de poulet, riche en collagène, si vous en avez,  dans une marmite. Couvrir d’eau. Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre de cidre (pour aider à extraire les minéraux) et amener tout doucement à ébullition.

Écumer les débris qui montent à la surface. Laisser mijoter à tout petit bouillon pendant 6 à 12 heures ou plus. Passer. Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur pendant quelques heures pour que la graisse se fige à la surface et dégraisser.

C’est aussi simple que cela.

Boire un bol par jour ou plus selon votre état de santé.

Aromatiser votre bouillon

Vous pouvez ajouter toutes sortes d’aromates, d’épices et de légumes pour varier et enrichir le goût de votre bouillon :

  • Poivre en grains
  • Gingembre
  • Ail
  • Oignon piqué de 3 clous de girofle
  • Un anis étoilé
  • Thym, laurier, romarin
  • Une carotte et une branche de céleri
  • Le reste selon votre imagination

La déficience en collagène est bien réelle dans un monde où l'on en mange plus que des blancs de poulet et des steaks hâchés.

Faites du bouillon une pratique régulière pour accompagner votre consommation de chaire animale. Votre peau, vos os, vos artères, vos cartilages vous en seront reconnaissants.

Save