Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Groupes Sanguins : réponses aux critiques

Karen

"Les régimes groupes sanguins ne marchent pas", "Pas de science derrière les régimes groupes sanguins" crient les gros titres sur des sites médiatiques tels que Reuteurs et NewsMax, qui rapportent les résultats d'une étude publiée dans la dernière édition de l'American Journal of Clinical Nutrition (AJCN) Maintenant, vous allez peut-être penser qu'un article scientifique qui peut générer ce type de gros titre aurait pris les devants pour faire ce qu'il est habituel de faire pour assujettir une théorie à la rigueur des investigations scientifiques: tester la théorie sur le plan clinique, de préférence par une sorte d'étude randomisée, contrôlée sur un nombre significatif de sujets tests. En fait les chercheurs de l'AJCN n'ont rien fait de la sorte; ils sont simplement allés dans PubMed (la base de données médicale en ligne) et ont recherché des études antérieures ayant été publiées sur les régimes groups sanguins.

Il n'est pas surprenant qu'ils n'aient rien trouvé. S'ils m'avaient contacté avant cette étude ils se seraient épargné beaucoup de travail en plus. J'ai cherché en long et en large et je n'en ai jamais trouvé. Cette théorie est vraiment si originale que ça.

Depuis que je me suis intéressé aux groupes sanguins il y a 30 ans, j'ai collecté, archivé et rangé par catégorie, pratiquement chaque étude scientifique sur les groupes sanguins (en excluant le très grand nombre d'articles qui traitent seulement des transfusions) jusqu'au début du vingtième siècle. Je possède également de nombreux articles dans des langues autres que l'anglais que j'ai fait traduire. Enfin, ma collection comprend un grand nombre d'articles écrits dans les années 1940-1966, bien longtemps avant que les articles médicaux aient commencé à être indexés électroniquement. Je suis complètement d'accord avec les chercheurs qu'il n'y a en effet pas un seul article de valeur dans cette période faisant le lien entre le groupe sanguin d'une personne et son régime alimentaire.  Ce n'est pas une grande nouvelle pour moi d'entendre qu'il y a un manque d'études publiées sur le sujet de suivre un régime selon son groupe sanguin : j'ai œuvré dans ce sens depuis plus de vingt ans. Ces auteurs n'ont fait que conclure comme je l'ai fait il y a de nombreuses années qu'il y a un manque de recherche direct sur le sujet.

Mais voici où commence la malhonnêteté.

Il y a une grande différence entre une absence d'évidence et l'évidence de l'absence. Il y a de la science de qualité derrière les régimes groupes sanguins, de même qu'il y avait de la science de qualité derrière les calculs mathématiques d'Einstein qui ont mené à la théorie de la Relativité. Cependant la théorie d'Einstein pour se produire a requis des conditions très spécifiques et particulières (des éclipses solaires à un certain moment et dans une certaine partie du monde) avant qu'elle puisse être assujettie à des tests et à sa confirmation.

Comme les maths d'Einstein, les preuves théoriques et empiriques derrière les régimes groupes sanguins sont tout à fait bonnes. Passez du temps à lire mes livres ou ce blog et vous comprendrez. Le système ABO a une influence significative sur le tractus digestif depuis les niveaux d'acide dans l'estomac jusqu'aux enzymes intestinales et aux différents types de bactéries qui sévissent à l'intérieur de nous. Une grande partie de la réactivité immunologique de nombreux aliments varie en fonction du groupe sanguin.

Le lien entre groupes sanguins et lectines alimentaires a été universellement critiqué, sauf par certains scientifiques accomplis connaissant les lectines, qui de toute évidence en savent plus sur la question. Particulièrement vicieux ont été les adeptes du régime paléolithique qui ont comme par hasard redécouvert la connexion avec les lectines lorsqu'il est devenu évident qu'elle pouvait être utilisée pour justifier leur vision du monde céréalo-phobique. Pratiquement chaque sceptique avec qui j'ai discuté de cette théorie, ignorait complètement ces faits, malgré la notion que presque toutes les études d'origine peuvent être vues sur PubMed (sauf  celles datant d'avant 1966).

Le pur produit de l'imagination que tout en médecine moderne est basé sur de fortes preuves est simplement ça - un pur produit de l'imagination. Par exemple, de nombreux agents médicaux sont souvent utilisés 'hors indication' pour des utilisations autres que celles pour lesquelles ils ont été prévus dans l'étude d'origine - même s'il leur manque le haut degré de rigueur scientifique réservé aux produits pharmaceutiques. [1] La plupart des médicaments à base de plantes, dont nombre sont utilisés depuis l'antiquité avec succès et qui sont la base de médicaments modernes, sont aussi basés sur peu de preuves en science moderne. A peu près 30% des médicaments prescrits aux enfants n'ont jamais été testés sur les enfants. Nous continuons à vivre et travailler dans un monde d'insécurité pour ce qui est de la connaissance.  C'est pour les mêmes raisons que vous ne voyez pas d'études sur les groupes sanguins et la nutrition : peu d'intérêt institutionnel et encore moins d'argent disponible.

Les études longues sur l'alimentation sont connues pour les difficultés qu'elles présentent. Les sujets devraient suivre un régime prescrit pendant une certaine période, peut-être toute une année, car toutes ces différences peuvent être plutôt mineures sur le court terme. D'autres sujets devraient suivre un régime de contrôle. Les deux groupes devraient comprendre un nombre raisonnable de sujets et comme nous parlons de comparer les résultats entre 4 groupes sanguins, on devrait prendre ce chiffre total de sujets et multiplier par quatre. Les sujets devraient être payés, constamment surveillés et leur alimentation préparée et fournie. Comme nous étudions un plan alimentaire complet, comparé à un seul aliment ou un seul médicament étudié , le coût de faire une étude de cette sorte serait énorme.

Alors ce qui est empiriquement évident utilisé sur une base quotidienne ("Docteur, 3 semaines de régime et mon psoriasis est en train de partir!"), devient un fatras incontrôlable, insoutenable, non renouvelable lorsqu'il est mis sous forme de ce qui est considéré comme la norme de référence scientifique ; c'est un paradigme qui convient mieux à une intervention impliquant un agent unique comme un médicament ou une procédure médicale.

Nous avons fait des sondages très simples (je ne prétends pas qu'ils soient scientifiques) qui montrent que, sur un nombre plutôt important de personnes ayant répondu aux questions, le degré de satisfaction après avoir suivi l'un des 4 régimes groupes sanguins se trouve aux alentours de 85% pour les 4 groupes sanguins. Ce qui a fait que cette observation est intéressante n'est pas tant le degré de satisfaction, susceptible de subjectivité, mais plutôt la constance de ce chiffre pour tous les groupes sanguins, surtout en prenant en compte le fait qu'ils suivent tous des régimes diamétralement opposés.

Les gros titres des journaux sont ils justes ? Les régimes ne marchent-ils pas ? Y-a-t-il une absence de science qui les soutient?

Non.

Un indice significatif que les choses tournent au vinaigre est quand le diététicien déclaré est sorti du placard pour la petite phrase attendue.

Comme prévu, l'insulte préférée ici est "régime à la mode" ce qui est une accusation ridicule étant donné que le livre principal sur les régimes groupes sanguins, 4 Groupes Sanguins 4 Régimes est en publication depuis près de 20 ans. Une publication à la mode qui dure depuis 20 ans. On ne peut que se demander pendant combien de temps quelque chose doit être présent avant qu'il ne soit plus à la mode. Maintenant, avec tout le respect que je lui dois, le diététicien moyen n'est pas en mesure de commenter les bases techniques des raisons pour lesquelles les groupes sanguins influencent la physiologie digestive. Désolé, mais il s'agit de glycomique  et de  glycobiologie avancée et de haut niveau et ils n'étudient pas ce genre de chose dans leurs programmes.

Sur une note plus positive, chacun des régimes spécifiques recommandés pour chacun des groupes sanguins, est en soi, un régime plutôt sain. En effet, quelque part dans la littérature nutritionnelle, il y a quelqu'un qui affirme que l'évidence scientifique confirme le bien-fondé de chacun de ces régimes pour tout le monde. Peut-être la seule revendication raisonnable est que les régimes groupes sanguins peuvent aider à prédire quel régime de santé, parmi tous ceux qui existent, est particulièrement bon pour vous.

Doit-on faire ce type d'étude ? Absolument. Mais malheureusement, de temps en temps  il se présente une théorie qui doit rester, au moins pendant un temps donné, une simple idée à l'état d'expérience ; une heuristique ; une règle générale utile pour ceux qui désirent l'essayer. Un peu comme le bouillon de poule pour un rhume de cerveau.

Est-ce que cette "absence de preuve" me dérange ? Pas vraiment. En fait j'ai évolué depuis mon obsession avec les groupes sanguins ABO il y a des années, tout en gardant un œil sur les nouveaux développements.

"La science", ainsi va le dicton,  "si vous n'êtes pas en train d'agacer les gens, c'est que vous la faites incorrectement."

Alors, je suppose que le Régime Groupe Sanguin est scientifique après tout.

Par le Docteur Peter D'Adamo

Traduction Karen Vago