Contact

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Et si c'était votre thyroïde?

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Et si c'était votre thyroïde?

Karen

C'est un sujet qui intéresse plus particulièrement les femmes et l'une des raisons est la vulnérabilité de notre système hormonal face au stress. Vous a-t-on déjà dit : "Votre thyroïde va très bien madame" alors que vous avez des symptômes qui pourraient être liés à une hypothyroïdie, même légère?

  • Fatigue, léthargie

  • Perte de cheveux, cheveux secs et comme de la paille

  • Prise de poids

  • Difficulté à perdre du poids

  • Pieds et main froids

  • Faible libido

  • Constipation (ce n’est pas seulement un manque de fibres !)

  • Dépression

  • Envies d'uriner la nuit

...pour n'en donner que quelques uns !


IMG_1937.JPG

Algues riches en iode, nécessaire à la thyroïde

Vous avez fait les analyses de sang et d'après les normes de laboratoire tout va bien.

Depuis des années déjà, aux Etats Unis plus particulièrement, plusieurs médecins se sont penchés sur cette glande mal comprise dans son fonctionnement.  Ils constatent que bien souvent l'hypothyroïdie est sous-diagnostiquée.

Fréquemment, une seule analyse est prise en compte, la TSH, pour déterminer si votre thyroïde fonctionne de manière optimale. Si elle se trouve dans les normes on vous dit que tout est normal.

Or d'une part les normes seraient à réviser d'après ces médecins. Ils considèrent qu'une limite supérieure de TSH à 4,2 mUI/L est bien trop élevée et devrait se situer à 2,5 voir moins. C'est ainsi qu'un hypo fonctionnement de votre thyroïde peut ne pas être prise en considération parce que la valeur officielle à partir de laquelle on considère que votre thyroïde a besoin d'aide est trop haute.

D'autre part une petite différence dans le fonctionnement de votre thyroïde peut faire une grande différence dans votre bien-être.

Cela ne veut pas dire pour autant que vous devez prendre des hormones mais vous pouvez commencer à vous dire que la mise en place de stratégies nutritionnelles ou de style de vie pourraient bien "sauver" votre thyroïde d'une dégradation dans le temps. 

On pourrait la qualifier de zone “grise” qui se situe entre une thyroïde encore en bonne santé et le moment où on vous conseille de prendre des hormones. Cette zone n’est en général pas prise en compte par la médecine. On est malade (c’est mesurable), ou on ne l’est pas (les examens ne montrent rien).

La T3 est rarement mesurée et pourtant c’est l'hormone active dans vos cellules. Vous pouvez avoir une T4 normale mais si elle n'est pas transformée en T3  et qu'il n'y a pas assez de T3 dans les cellules vous pouvez avoir les symptômes d'hypothyroïdie.

Il existe également la reverse T3 qui peut augmenter en cas de stress et qui empêche la T3 d’entrer dans les cellules. Rappelez-vous que le stress est la raison de 95% des visites chez le médecin.

Même si vous connaissez votre T3, il y a encore une étape cruciale pour bénéficier complètement des hormones produites par votre thyroïde: c’est d’avoir accès à vos cellules, là où elles jouent véritablement leur rôle.

Le stress, la toxicité, l’inflammation, des membranes cellulaires qui ne jouent pas leur rôle de porte d’entrée aux hormones etc.

Si vos hormones ne font que circuler dans le sang et que leur accès dans vos cellules est compromis, elles n’accompliront pas leur fonction jusqu’au bout. 

Il y a de multiples raisons pour lesquelles votre thyroïde ne peut faire son travail jusqu’au cœur de vos cellules, là où ça compte :

  • La pollution et plus particulièrement les métaux toxiques

  • Le manque d'iode. Il y a une véritable "épidémie" de manque d'iode dans le monde. C'est un peu le même phénomène qu'avec la vitamine D.

  • Le manque de certains nutriments spécifiques à la thyroïde et au bon fonctionnement de ses hormones : sélénium et vitamine A (qui ne peut être remplacée par le béta carotène)

  • Le stress avec l'augmentation du cortisol, peut empêcher les hormones thyroïdiennes de pénétrer dans les cellules là où elles font leur job.

  • Le chlore et le fluor empêchent la thyroïde de fixer l'iode.

  • La trop grande consommation de certains aliments crus à effet goitrogène.

Pour avoir une évaluation complète de votre thyroïde, mettez en parallèle vos symptômes, vos résultats d'analyses (avec des normes révisées) et votre température basale.

Votre température basale est un élément supplémentaire qui permet d’évaluer le bon fonctionnement de votre thyroïde. La thyroïde a en effet un rôle important dans votre température corporelle mais il y a aussi d’autres hormones et substances qui jouent un rôle secondaire. Ne comptez donc pas seulement sur votre température pour “auto-diagnostiquer” votre thyroïde. Elle peut cependant être un élément dans l’évaluation pour savoir si vous avez besoin de vous occuper de cette glande avec des moyens naturels, liés à l’alimentation, des compléments alimentaires et votre style de vie.

Le docteur Broda Barnes qui a consacré sa vie à l'observation clinique de la thyroïde chez ses patients, a noté que la température basale, votre température corporelle au repos, est une mesure de l'efficacité de la T3 au niveau des cellules.

Voici comment procéder : prenez votre température au réveil. Veillez à baisser le thermomètre la veille. Sans bouger et sans vous lever avant pour aller aux toilettes, mettez le thermomètre (à mercure ou au galium, mais pas digital) sous l'aisselle. Laissez pendant 10 minutes. Faites ceci 5 jours de suite, à la même heure et regardez la moyenne de ces prises de température.

Elle doit être au minimum de 36,6° C, un ou deux dixièmes de degré de plus c'est mieux.

Pour les femmes, si vous avez encore vos règles, prenez votre température à partir du deuxième jour des règles. Pour les femmes ménopausées et les hommes prenez-là quand vous voulez. Si vous êtes malade attendez quelques jours.

Votre métabolisme est essentiellement réglé par votre thyroïde. Quand on sait que le métabolisme "est la somme de tous les évènements physiologiques qui ont lieu dans le corps et qui transforment les aliments, l'eau, l'air, les vitamines, minéraux et plus encore, en ce que nous appelons LA VIE" ... c'est beaucoup ! (La citation est de Matt Stone).

On comprend qu'avec une thyroïde qui fonctionne à moitié on se sente à moitié en forme.

Votre santé avant tout!