Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Doit-on "combiner" les aliments

Karen

A une époque de mes recherches et expérimentations alimentaires, j’ai pratiqué le principe des combinaisons alimentaires. J’en ai ressenti des bénéfices. Maintenant je peux dire que ce qui limite cette pratique, c’est que l’on mange les mêmes aliments, même si on les combine différemment.
Avec l’alimentation groupes sanguins vous mangez les aliments qui vous conviennent et votre digestion est contente. La combinaison alimentaire qui peut vous faire du bien en l’absence d’une alimentation convenant à votre génétique, est largement supplantée lorsque vous mettez en pratique cette dernière.
C’est ce que je constate avec mes clients qui partagent avec moi leurs expériences avec l’une et l’autre méthode.
Dans l’article qui suit, le Docteur Peter D’Adamo fait le point.

Article publié par le docteur Peter D’Adamo dans le magazine en ligne Personalized Living, magazine quotidien qui célèbre les merveilles de l’individualité.

Quoique de nombreux praticiens utilisent la combinaison alimentaire comme faisant partie de leurs recommandations alimentaires, je ne le fais pas, simplement parce que les régimes groupes sanguins font spécifiquement ce que la combinaison alimentaire essaie de faire de façon non spécifique.

Les partisans de la combinaison alimentaire soutiennent que les bonnes combinaisons alimentaires sont importantes pour une bonne digestion, utilisation et assimilation des nutriments dont notre corps a besoin pour entretenir la vie. Les différents aliments demandent différentes enzymes digestives pour aider au processus digestif - certains acides d’autres alcalins. Lorsque des aliments acides et alcalins entrent en contact, ils se neutralisent et retardent la digestion. Si les aliments que nous mangeons ne sont pas convenablement digéré, il passeront dans le système digestif sans être complètement décomposé et ils finissent par être déposé dans les crevasses du tractus intestinal – entraînant ainsi la fermentation et la putréfaction des résidus toxiques.

Les régimes groupes sanguins font spécifiquement ce que la combinaison alimentaire essaie de faire de façon non spécifique.

Les critiques prétendent qu’il n’y a pas de preuve pour soutenir de telles affirmations. Presque tous les aliments sont eux-mêmes des combinaisons. Si vous mangez des haricots par exemple vous avez des glucides (sucres et amidons), des protéines et des fibres parmi d’autres choses. Le pain combine des protéines, des glucides un peu de graisse et de nombreuses autres choses. Un plat simple comme des pâtes et du fromage râpé, un sandwich au beurre de cacahuète ou des flocons d’avoine avec du lait contiennent des sucres, des amidons des protéines et des graisses. Notre système digestif gère les combinaisons alimentaires très efficacement. Le processus commence dans la bouche lorsque nous mâchons les aliments et la salive agit dessus, pour commencer la dégradation des amidons en sucres. D’autres enzymes entrent en action résultant en la presque complète digestion et absorption des nutriments, quelle que soit la manière dont ils sont combinés.

Le fait de trop anticiper les besoins d’un système complexe peut en fait augmenter sa dépendance et sa fragilité.

Une étude récente a montré qu’il n’y avait pas de différence de perte de poids entre deux groupes, l’un ayant adopté la combinaison alimentaire et l’autre non. (1)

J’ai vu certaines personnes utiliser la combinaison alimentaire avec des effets positifs surtout dans les premiers stades de l’adoption du régime groupe sanguin et surtout lorsque le régime groupe sanguin est un grand changement par rapport à leur mode alimentaire d’avant. Au delà de cela, tous bénéfice additionnel serait apporté par le fait de continuer à suivre les principes du régime groupe sanguin.

Enfin, il y a la question de savoir si rendre les choses « faciles » pour le corps sert vraiment ses intérêts dans le long terme. De nombreuses fonctions physiologiques du corps sont hormétiques : elles bénéficient d’être soumis à des épreuves et à un léger stress. Comme l’exercice physique, elles demandent d’être soumis au stress pour induire une réponse plus robuste. En revanche, trop anticiper les besoins d’un système complexe peut en fait augmenter sa dépendance et sa fragilité.

Peter D’Adamo

  1. Golay A, Allaz AF, Ybarra J, Bianchi P, Saraiva S, Mensi N, Gomis R, de Tonnac N. Similar weight loss with low-energy food combining or balanced diets. Int J Obes Relat Metab Disord 2000 Apr;24(4):492-6