Contact

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog

Le blog nutrition de Karen Vago

Augmentez vos défenses pour l'hiver, partie 2

Karen

Evitez le stress et le sucre ! Ils sont tous les 2 très présents dans nos vies aujourd’hui et peuvent affecter parfois instantanément vos défenses. Le stress peut apporter du piquant à la vie comme disait Hans Selye « le père de la recherche sur le stress ». C’est la non adaptation au stress qui affecte votre santé.

Un des meilleurs moyens de se protéger est d’être conscient des effets du stress sur votre corps et de mettre en place des stratégies pour vous prémunir. Si vous savez qu’un événement stressant va se présenter dans votre vie comme un déménagement, un mariage, un divorce, un changement de travail, prenez les devants.

Si vous êtes en plein stress (certaines personnes sont dans un état de stress quasi permanent par leur mode de fonctionnement naturel), prenez conscience de votre état et faites quelque chose.

Il existe des nutriments qui protègent vos surrénales, les glandes directement affectées par le stress et dont le dysfonctionnement est à l’origine des multiples manifestations physiques du stress et notamment la diminution de votre immunité.

Voici les plus fondamentaux : vitamine C, magnésium et les plantes adaptogènes telles que le Ginseng sibérien, l’Ashwaghanda et le Rhodiola. Ces dernières permettent au corps de s’adapter au stress. Elles réorganisent la production d’hormones du stress dans le sens nécessité par le corps : augmenter le cortisol s’il est bas comme dans les cas de fatigue ou d’épuisement, diminuer le cortisol si le corps est en plein événement stressant.

Ces deux situations de fatigue des surrénales (avec trop peu de production de cortisol) ou de stress (excès de production de cortisol) ont un impact négatif sur un fonctionnement performant du système immunitaire.

Le sucre, que certains appellent « l’ennemi numéro un » peut diminuer votre réponse immunitaire très rapidement en l’espace de minutes, en ralentissant la réactivité de vos neutrophiles (une catégorie de globules blancs) devant un assaut bactérien.

Le job de ces globules blancs est d’ingérer (phagocytose) les microbes pour les rendre inactifs.

Une étude a montré que cette réponse immunitaire était diminuée après la prise de glucose, de fructose, de sucrose, de miel et de jus d’orange.

Limitez votre ingestion de sucre, même celui apporté par les fruits. Ils contiennent certes des nutriments bénéfiques mais aussi du sucre !

Mangez du bouillon tout l'hiver!

Cette décoction d’os et de plantes recèle des substances qu’on pourrait qualifier de magiques pour la santé.

Vous pouvez lire mes 2 autres articles sur le bouillon ici :

http://nutritionk21.com/blog/la-magie-du-bouillon/ http://nutritionk21.com/blog/bouillon-de-sante/

Le bouillon d’os contient de la carnosine et de la glutamine, deux acides aminés qui renforcent le système immunitaire.

Le cartilage des os présents dans votre bouillon «semble capable de stimuler presque chaque type de lymphocyte à monter une forte défense contre des microbes indésirables». (Sally Fallon, Nourishing Broth)

On a montré que la gélatine dans le bouillon stimule la phagocytose, le processus par lequel les globules blancs encerclent un microbe pour le manger et ainsi le rendre inoffensif pour l’hôte.

Certaines composantes du bouillon apportent des substances que la muqueuse intestinale va utiliser pour exercer son effet immunitaire. Il est dit que 80% de nos défenses sont situées dans les intestins. Le bouillon contribue à entretenir cette fonction essentielle.

Onion-Astralagus-AnisEtoilé-Ail Racine d'astragalus, onion, anis étoilé, ail

Les minéraux. Le bouillon d’os préparé avec du vinaigre (ou du vin) est riche en minéraux ayant un rôle fondamental dans l’immunité : magnésium, soufre et éléments traces.

Avant de vous donner la recette du bouillon d’os, je voudrais mentionner une racine que j’affectionne beaucoup depuis peu: la racine d’astragalus. Je connaissais son utilisation plus particulièrement pour le cancer et plutôt en capsules !

Depuis les formations que je suis avec Rosalee de la Forêt, j’ai appris qu’on pouvait tout simplement l’ajouter au bouillon d’os pour en extraire tous les bienfaits sur notre immunité. Elle est ce que l’on appelle immunomodulatoire.

C’est une plante nutritive que l’on peut utiliser régulièrement et généreusement. Elle exerce son action à la longue. Pour cette raison il est recommandé de l’utiliser très régulièrement si vous voulez avoir une réelle action sur vos défenses pour cet hiver.

A chaque fois que vous faites votre bouillon, une ou deux fois par semaine ajoutez de la racine d’astragalus.

Recette de bouillon

  • Os de veau, bœuf, poulet (demander les pattes de poulet et inclure des os avec cartilage)
  • Vinaigre de cidre, 1 à 2 cu à Soupe pour extraire les minéraux
  • Légumes de votre choix pour le goût : oignon, ail, carotte, branche de céleri
  • Herbes de votre choix : thym, laurier, romarin
  • Epices de votre choix : grains de poivre, anis étoilé* (un seul)
  • Gingembre frais
  • Racine d’astragalus, une bonne poignée pour 2 litres d’eau

Mettre les os dans votre marmite. Couvrir d’eau froide et ajouter le vinaigre. Mettre à feu moyen et laisser arriver à ébullition doucement. Ecumez plusieurs fois.

Ajouter le reste des ingrédients et laisser cuire pendant au moins 6 heures et jusqu’à 12 ou même 24 heures !

Vérifiez de temps en temps que les os sont recouverts d’eau.

Passer et buvez.

Ce bouillon se conserve au réfrigérateur pendant 5 jours. Il se congèle bien aussi. Buvez entre 1 et 3 bols par jour.

*Note : L’anis étoilé est un antimicrobien qui combat les virus, les bactéries et les champignons. En laboratoire on a montré que cette belle épice exerçait une activité contre le virus Epstein Barr, l’hépatite B, l’herpès simplex 1 et même le HIV.

Retrouvez les parties 1 et 3

Partie 1  | Partie 2  | Partie 3